Actes nocturnes

La forêt devient le théâtre d’interventions nocturnes éphémères, où du mobilier est déplacé et éclairé par des phares de voiture. Chaque acte est comme un lever de rideau, derrière lequel de nouvelles scènes sont écrites. Dans le sommeil de la nuit, les éléments en mouvement (fumée, bulles, feuilles, feu, sable, plumes) deviennent des symboles sensibles d’une vie invisible, ainsi matérialisée.